Panier

  • Aucun produit dans le panier.

Hydra, le partenaire eSport.

Hydra, le partenaire eSport.

L’une des valeurs fondamentales chez HYDRA, et vous l’aurez aisément compris, c’est la préservation de notre planète par une ligne directrice bio, éthique et protectrice de l’environnement.

Une autre, moins souvent mise en avant mais qui arrive de plus en plus à vous convaincre, c’est notre amour du jeu vidéo et plus particulièrement de l’eSport, la partie compétitive du gaming.

Hydra x Exalty

C’est pour cette raison que nous sommes très fiers et heureux de vous annoncer notre premier partenariat avec une structure eSportive française qu’est Exalty.

Ce partenariat se façonne autour d’un évènement qui nous tient particulièrement à coeur étant donné qu’il fait partie des mythes du jeu vidéo tant par son histoire que par l’impact qu’il a eu dans la vie des joueurs ces 25 dernières années : la sortie de Shadowlands, la 8e extension de World of Warcraft.

Le monde de Warcraft, plus de 25 ans d’histoires.

Avec Warcraft : Orcs & Humans qui sort en 1994, c’est le début d’une ère, d’une épopée pour les joueurs.

D’abord axé solo et non multijoueurs, notamment à cause des limites techniques de l’époque, la licence se peaufine avec Tides of Darkness, qui sort en 1996 en Europe.

C’est la 3e itération, Reign of Chaos, qui remportera tous les succès critiques et le cœur des joueurs.

Gameplay aux petits oignons, histoire prenante, personnages iconiques, Warcraft 3 permet au grand public, non spécialiste des jeux de stratégie, de tomber follement amoureux d’une nouvelle aventure.

picture by Warcraft

World of Warcraft, massivement multijoueur, massivement un succès.

Fin 2004 sort “World of Warcraft”, un condensé d’histoires de ce que pourraient proposer les 3 premiers, dans un format jeu de rôle massivement en ligne où chaque combat, chaque quête et chaque donjon peut se faire avec d’autres joueurs et ses amis.

C’est révolutionnaire et 16 ans plus tard, après avoir pu séduire des millions de joueurs à travers le monde, “WoW” se voit agrémenté d’une 8e extension intitulée Shadowlands.

8 extensions bien différentes.

La version de World of Warcraft de 2004 est communément appelé “Vanilla”, permettant aux fans de savoir qu’il s’agit du jeu initial, de sa version brute, de base.
C’est par Vanilla que tout a commencé.
En 2020, cette partie de WoW est difficilement appréciable quand on connait et qu’on aime les jeux modernes : une montée en expérience très lente, très difficile, très punitive.
Des outils d’aide de groupe ou de quêtes inexistants, pour pouvoir jouer à haut niveau sur Vanilla, il était demandé au joueur un investissement extrêmement important.
Mais sans Vanilla, pas d’extensions et pas de WoW, il faut toujours rendre à César ce qui est à César.

Après un succès fulgurant du jeu de base, Burning Crusade, la 1ère extension, sort en 2007.
Petite révolution, un nouveau cap de niveau maximum, des montures volantes, un nouveau monde à arpenter, des montures volantes !

Avec une histoire autour d’Illidan, personnage illustre de l’Histoire et Temple Noir en raid accessible, Burning Crusade a été le coup de coeur de nombreux joueurs et a sans problème relancé la machine World of Warcraft.
13 ans après, il est cependant, comme sur Vanilla, difficile de rejouer sur ces zones. Visuellement moins léchées forcément, elles sont très grandes et très vides également, différentes des plus récentes.

Fin 2008 arrive la 2e extension, Wrath of the Lich King.
Le Roi Liche, Arthas, relance la hype à un très haut niveau, l’histoire reprenant ce qu’on avait pu déjà entrevoir et jouer dans Warcraft 3 en solo.

Musique, ambiance dans les terres enneigées du Norfendre, le Tournoi d’Argent ou encore la Couronne de Glace, Wotlk est une extension appréciée et aimée de tous les anciens joueurs, souvent placés en 1ère position des extensions par les fans.

Fin 2010, Blizzard chamboule les joueurs avec Cataclysm, la 3e extension de World of Warcraft.

Un nouveau grand méchant fait son apparition, Aile de Mort, un dragon devenu fou qui ravagera tout Azeroth, le monde de nos personnages.
En changeant de nombreuses choses, comme les mécaniques des raids et surtout de l’aspect du monde jouable avec de nouvelles zones remodelées suite au passage du dragon, Cataclysm ne fait pas l’unanimité mais parvient à créer un vent nouveau, qui annonce d’autres choses par la suite.

En 2012, après donc un dragon qui a sombré dans la folie, Blizzard lance Mists of Pandaria, une extension sur de nouvelles terres, celle de la Pandarie.
De nombreux ajouts au niveau du contenu arrivent sur le jeu : mascotte, des montures partout, etc.
Malgré ces nouveautés, c’est la 2e extension de suite qui divisera les joueurs et surtout les fans, notamment à cause de l’arrivée des pandas.
Le début de la fin ?

Fin 2014 est lancée la suite directe de nos aventures en Pandarie : Warlords of Draenor.
Cette extension marque le début d’une scénarisation de l’aventure plus globale avec des voix-off et des cinématiques plus nombreuses.
En arrivant sur Draenor, on retrouve également des personnages iconiques de la licence, le joueur est propulsé chef de guerre et une nouveauté, la gestion du fief, voit le jour.

Malheureusement, toutes ces bonnes choses se fanent rapidement et l’extension a dû mal à nous emmener sur la durée, se positionnant comme une aventure “sympa” mais sans plus.

2016 se dévoile avec l’extension Legion, déjà la 6e !

Après plusieurs années et 3 volets en dessous des attentes, Legion relance une nouvelle fois le cœur des joueurs et séduit sans trop de difficultés anciens comme nouveaux.

Toute l’extension se veut maîtrisée, des armes prodigieuses renforcent le gameplay, rajoutent du background et Illidan est de retour après de nombreuses années en introduisant la nouvelle classe des chasseurs de démons.

picture by Warcraft

2018 arrive avec Battle for Azeroth, la 7e extension du jeu !

Une cinématique qui relance toute l’envie de jouer pour sa faction de coeur, de nouvelles zones, 2 grands méchants charismatiques puis … une composition globale qui peine à convaincre.

Malgré l’histoire prenante et plusieurs nouvelles mécaniques, les patchs n’ont pas réussi à raviver la flamme et la fin de BFA a été moyennement aimée par la communauté (voire critiquée).

C’est donc avec Shadowlands que Blizzard entame sa 8e extension, une extension qu’on pourra évoquer peut être dans un prochain article ?

Rendez-vous en Ombreterre !

picture by Warcraft

Articles similaires

Poster une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée ! Merci de remplir les champs marqués *