Panier

  • Aucun produit dans le panier.

Polluer moins chaque jour : la gestion de notre consommation d’eau

Polluer moins chaque jour, la gestion de notre consommation d'eau.

 

Surproduction, éléments chimiques, des produits qui terminent à la poubelle au bout de quelques mois ou dès que la nouvelle collection à la mode pointe le bout de son nez : c’est ça la fast-fashion.
Une fast-fashion qu’Hydra souhaite « combattre » avec ses armes : du bio, des conditions de travail responsables et des produits imprimés et envoyés de la France.
Un choix de vie qui se veut durable, autant pour la planète que pour les fashionistas.
Un choix de vie qui ne doit pas seulement se cantonner au monde de la mode mais au quotidien, aux petits gestes chaque jour à instaurer, apprendre ou réapprendre pour rendre la planète un meilleur endroit à vivre. Pour nous et les générations qui suivront.

Une production Hydra, c’est une production qui va surveiller chaque étape, notamment de sa consommation d’eau, un élément essentiel pour la création de vêtements.

La production d'un t-shirt Hydra représente une consommation d'eau réduite de 50% par rapport à une production à grande échelle, chez les entrepreneurs de la fast-fashion.

Sa consommation d’eau, c’est une notion qui peut aisément soit être raisonnée, soit faire partie d’un gâchis mondialisé.

Il n’est pas forcément nécessaire de faire de grandes choses pour préserver la planète.

On se dit souvent qu’un changement drastique de vie est obligatoire pour moins polluer et réduire son empreinte carbone sur Terre : c’est faux.
Des choses simples, à mettre en place chaque jour, peuvent être des gestes faciles pour changer un petit peu et tout de même avoir un impact sur la planète.

L’or bleu, une ressource à préserver.

L’eau est une des denrées les plus précieuses de la planète. 
En France, l’accès à l’eau et surtout à sa dimension potable, ce n’est pas une question que l’on se pose chaque jour, c’est même une question qui ne traverse pas la tête de la majorité de la population.
Mais dans le monde, il reste des pays sans accès à cet eau, ce qui la rend si précieuse.
Et l’eau, elle s’économise.



Pour commencer à économiser l’eau, il faut en premier lieu prendre conscience de sa consommation.
Il est facile de se dire que l’on fait des efforts, mais savez-vous combien d’eau vous consommez chaque semaine ? Chaque année ?

Sur une base d’un foyer de 4 personnes, nous pouvons estimer une consommation d’eau sur différents postes, comme la chasse d’eau, la cuisine, la vaisselle, les douches, etc.
4 personnes cuisinant quotidiennement et prenant 1 douche par jour, consomme plus de 2500L par an.

La consommation explose si l’on remplace la douche par le bain, qui l’a fait grimper à 5000L annuel.
En effet, un bain, c’est 150L d’eau face à 5 minutes de douche qui consommeront “seulement 65L” !

Le conseil Hydra : installer dans sa douche un compteur d’eau, indiquant en temps réel les litres qui s’écoulent dans le siphon, de quoi se rendre compte que 5 minutes sont tout autant efficaces que 15 minutes sous l’eau chaude et qu’il n’est pas nécessaire de rester autant dans la cabine.

L’or bleu, une ressource qui prend la fuite.

Ouvrir son robinet, son pommeau de douche, c’est comme allumer la lumière, on s’attend toujours à avoir de l’eau et à illuminer la pièce de lumière.
Pour que l’eau arrive jusqu’à son utilisateur, il faut qu’elle circule dans les canalisations à un débit suffisant.
Mais parfois, une canalisation ou une installation, cela peut fuire.
Il est donc important d’entretenir son robinet, sa chasse d’eau ou encore les joints de la tuyauterie.


Le saviez-vous ? Un robinet qui fait du goutte à goutte représente 35 000 litres d’eau gâchés à l’année.
Un mince filet d’eau ? C’est 140 000 litres d’eau annuel.
Une chasse d’eau qui ne s’arrête pas ? C’est 25 litres de l’heure, soit 220 000 litres à l’année.
De l’eau, souvent potable, propre à la consommation, qui se perd chaque année, seulement pour 1 foyer.

Le conseil Hydra : faire un check-up de ses joints, installations 1 fois par semaine pour surveiller et vérifier si tout reste bien au sec.

L’or bleu, une ressource à ne pas polluer.

On se dit peut être de temps en temps que jeter son mégot dans le caniveau ne pourra pas faire de mal, ramassé sûrement par les services de la Mairie et donc ne posant pas de problème.
Le mégot, cependant, s’il n’est pas ramassé et termine sa course dans les égouts, mettra près de 50 ans pour se détériorer. 50 ans, à dériver dans l’eau municipale, les rivières ou la mer.
Il est donc important de ne pas négliger ce petit geste et d’utiliser les poubelles.
Chaque déchet, toxique, ménager, ne doit plus être déversé dans les éviers, les toilettes ou la baignoire.
L’huile de la cuisson des frites, le shampoing saveur framboise-barbe à papa ou votre lessive à la senteur des bois, des produits concrets, utilisés régulièrement par les citoyens et qui terminent la plupart du temps dans les canalisations, allant polluer l’eau souterraine.

Le conseil Hydra : fabriquer vous-même vos produits ménagers, naturellement, à l’aide de bicarbonate de soude ou de vinaigre blanc. 

Les ingrédients pour 1 litre de lessive

  • 50g de savon de Marseille en copeaux
  • 1 litre d'eau
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 à 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • 10 gouttes d'huiles essentielles (facultatif)
Les étapes
  1. Dans une casserole, faites bouillir 1 litre d'eau
    2. Ajoutez le savon en copeaux
    3. Mélangez à feu doux jusqu'à ce que les copeaux soient bien dissous dans l'eau
    4. Laissez tiédir puis ajoutez le bicarbonate de soude, les cristaux et les huiles essentielles
    5. Versez la préparation dans une bouteille en verre
    6. Secouez régulièrement jusqu'au refroidissement complet
Recette tirée du blog bananapancakes.fr de Julie Laussat, auteure du livre 1 mois pour réduire ses déchets.

A noter : lorsque vous achetez votre savon de Marseille, la liste des ingrédients doit mentionner "sodium olivate" et ne doit pas contenir de glycérine ajoutée.

Des gestes simples à essayer chaque jour, vous êtes prêts ?

 

Articles similaires

Poster une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée ! Merci de remplir les champs marqués *